Les voyages du Petit Prince

du ciné, des livres, BD et autres occupations qui me passionnent et bien sûr un peu d'actu

19 octobre 2011

Drive - 2011

19803697

Date de sortie cinéma : 5 octobre 2011

Réalisé par: Nicolas Winding Refn 


Avec Ryan Gosling, Carey Mulligan

Interdit aux moins de 12 ans

 Genre: Action, Thriller

Synopsis :

 Un jeune homme solitaire, "The Driver", conduit le jour à Hollywood pour le cinéma en tant que cascadeur et la nuit pour des truands. Ultra professionnel et peu bavard, il a son propre code de conduite. Jamais il n’a pris part aux crimes de ses employeurs autrement qu’en conduisant - et au volant, il est le meilleur !
Shannon, le manager qui lui décroche tous ses contrats, propose à Bernie Rose, un malfrat notoire, d’investir dans un véhicule pour que son poulain puisse affronter les circuits de stock-car professionnels. Celui-ci accepte mais impose son associé, Nino, dans le projet. 
C’est alors que la route du pilote croise celle d’Irene et de son jeune fils. Pour la première fois de sa vie, il n’est plus seul.
Lorsque le mari d’Irene sort de prison et se retrouve enrôlé de force dans un braquage pour s’acquitter d’une dette, il décide pourtant de lui venir en aide. L’expédition tourne mal…
Doublé par ses commanditaires, et obsédé par les risques qui pèsent sur Irene, il n’a dès lors pas d’autre alternative que de les traquer un à un…
 

 


Pour tout dire je m'attendais à un peu plus d'action dans ce film. Mais finalement la réalisation et le montage de ce film sont aux petits oignons. On passe de séquences d'action souvent assez violentes à des phases contemplatives voir oniriques. Si j'utilise ce mot c'est parce que tout au long du film je n'ai pu m'empêcher de penser à David Lynch. Ces longues séquences presque au ralenti avec musique de fond et peu de dialogues, où les personnages semblent flotter plus que bouger m'ont semblées tout droit sorties de Lost Highway. Cela permet de fair resortir des émotions au milieu de la violence de certaines scènes, émotions que le principal protagoniste ne laisse pas transparaitre (il est encore plus impasible que le plus dur des cow boys !!). Personnellement j'ai beaucoup apprécié mais je me doute que ce ne sera pas le cas de tout le monde. 

Pour moi un film à voir.

Posté par fremalo à 08:18 - cinéma - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires

  • J'en reparlais hier soir avec mon mari et il n'avait pas osé me le dire en sortant du ciné mais il a aussi beaucoup pensé à Lynch! Surtout au niveau de la réalisation et de l'usage de la lumière, sur la lenteur aussi. Pour la mise en scène / mise en situation des personnages il a pensé comme moi à Mann. Le tout donne un film très intrigant! Bises

    Posté par *Nouillette*, 20 octobre 2011 à 11:20
  • Je n'avais pas pensé à Lynch, mais c'est vrai. Le héros ne laisse pas transparaitre ses émotions mais Gossling fait vraiment passer quelque chos. Très fort ce jeune acteur.

    Posté par Marcozeblog, 26 octobre 2011 à 15:28

Poster un commentaire